Menu

Malromé au fil du temps

Malromé fait partie de l’histoire de la Gironde depuis cinq siècles, son terroir viticole remonte au XIVe siècle.

Au XVIe siècle, Etienne de Rostéguy de Lancre – membre du parlement de Bordeaux et Seigneur de Saint Macaire et de Rauzan – construit la « Maison noble de Taste ». Les premières traces du domaine datent de cette période. Son frère, Pierre de Lancre, est connu pour avoir mené la Grande Chasse aux sorcières de la province basque du Labourd.

La famille de Lancre reste propriétaire du domaine durant deux cents ans. Le château est cédé en 1780 à Catherine de Forcade, veuve du Baron de Malromé, qui marque de sa personnalité le domaine et lui laisse son nom.

En 1847, le château est transmis à Jean de Forcade, président du Conseil d’Etat sous Napoléon III, et à son demi-frère, le Maréchal de Saint-Arnaud, gouverneur de Paris et ministre de la Guerre. Ils font restaurer le château « d’après Viollet-le-Duc ».

La Comtesse Adèle de Toulouse-Lautrec fait l’acquisition du domaine en 1883. La mère d’Henri est alors attirée par la proximité de Verdelais, lieu de pèlerinage marial important à la fin du XIXe siècle, et du Château de Respide où réside sa cousine Madame Pascal.

Conquise par le château, la famille Huynh l’acquiert en 2013. Passionnée d’art et de patrimoine, elle décide de faire de Malromé un lieu de célébration de l’œuvre d’Henri de Toulouse-Lautrec et d’exposition d’art contemporain.
Le domaine est totalement rénové afin d’accueillir le grand public, les travaux sont réalisés dans un esprit de conservation, de transmission et de contemplation.

Le Château

Situé en Sud Gironde dans la région de l’Entre-Deux-Mers, le domaine se situe en réalité entre deux rivières : la Dordogne et la Garonne. Malromé s’ouvre au milieu des champs, des bois et des vignes sur la commune de Saint- André-du-Bois parmi d’autres Grands Châteaux.
Au coeur de cinquante hectares d’un parc planté au XIVe siècle et de ses vignobles, le château offre un corps de logis doté d’une grande tour centrale et rectangulaire, de deux tours rondes aux extrémités et de trois ailes qui entourent une large cours intérieure.

Réalisés dans le respect des matériaux et codes architecturaux d’époque, les travaux de rénovation ont permis la réhabilitation des appartements de la famille Toulouse-Lautrec. L’aile Est a également été transformée en espace d’exposition d’art contemporain à l’étage et de réception au rez-de-chaussée. La cour accueille désormais une scène d’été ainsi qu’un lieu de dégustation « Le Café Adèle ».

Dans l'intimité d'Henri de Toulouse-Lautrec

L’été à Malromé Henri de Toulouse-Lautrec retrouve ses modèles préférés, sa mère, sa tante. Il peint sa tante au piano et Adèle dans son salon lumineux idéalement exposé pour lire.

La reconstitution des appartements, nous plonge dans un intérieur aristocratique de la fin du XIXe siècle dans un style caractéristique du Second Empire .
À l’étage en parcourant les chambres, on découvre d’autres reproductions, des photographies de famille et des lithographies, cette nouvelle technique que Bonnard fait découvrir à Henri. Pastels, huiles sur toiles et lithographies nous donnent une idée du large champ de son œuvre. Le parcours se termine par la salle des affiches. Il a connu le succès dès la première : Moulin Rouge.
Leur diffusion rappelle celle des estampes japonaises ; et c’est une exposition populaire, dans la rue, qui va lui assurer cette notoriété. Il initie des méthodes publicitaires, par des images percutantes, synthétiques.

Il révolutionne l’art de l’affiche, lui donne toutes ses lettres d’or et la hisse au niveau d’oeuvre d’art. Parmi ses 368 lithographies, quelques unes des plus emblématiques ornes les murs de cette galerie.

Le projet viticole

Le Château Malromé est l’un des plus anciens domaines viticoles toujours en activité, il repose sur un terroir d’exception. Son projet vinicole a été confié à Monsieur Charles Estager, viticulteur sur des appellations renommées et dont le savoir-faire est reconnu pour l’obtention de produits de grande qualité. Il est accompagné par l’œnologue Bruno Lacoste, collaborateur de Michel Rolland.

Chaque cépage possède sa propre date de maturité, c’est avec le plus grand soin et au moment optimum que les raisins sont récoltés : d’abord les cépages blancs (Sauvignon blanc puis Sémillon), ensuite les cépages rouges (Merlot, Cabernet Franc, Malbec et enfin le Cabernet Sauvignon). Les grappes sont triées une première fois à la vigne durant le ramassage, puis une nouvelle fois au cuvier du Château.

A propos

Le Château Malromé est la conjonction exceptionnelle d’un terroir, d’un site et d’une famille attachée aux valeurs de la création et de la transmission.
La famille Huynh, investie dans la conservation d’un patrimoine et respectueuse de nos racines, veut rendre hommage à l’art, à notre mémoire, à la culture française.

C’est une œuvre de mécène récompensée par le label Maison des Illustres qui nous guide vers le futur.
C’est l’esprit d’Henri de Toulouse-Lautrec qui inspire le Château.
C’est un lieu vivant, de célébration de la vie et de l’œuvre du peintre. C’est un lieu de révélation du beau, du vrai, des merveilles passées et de nos découvertes.

Nos émotions y sont offertes en partage avec le plus grand nombre, comme nourritures indispensables à nos imaginaires.
Malromé est un espace vivant pour l’art, qui garde la mémoire d’un peintre qui a rmait sa personnalité par des instantanés impitoyables sur les mœurs de son époque.

La filiation d’Henri de Toulouse-Lautrec est infinie. Il a libéré la création de tous les codes académiques. Malromé est le relais de son histoire, et de l’avenir imaginé par les artistes contemporains.

Malromé au fil du temps
> Découvrir

Le Château Malromé

TOULOUSE-LAUTREC,
une histoire d'art...
et D'ART DE VIVRE

Le Château
> Découvrir
Le projet viticole
> Découvrir
Dans l'intimité d'Henri de Toulouse-Lautrec
> Découvrir

Les expositions

Nobuyoshi Araki / Daido Moriyama

01.07.2017 - 05.11.2017
Toutes les expositions

Dans cette exposition, les sujets photographiés par Nobuyoshi Araki et Daido Moriyama résonnent singulièrement avec les thèmes traités par Henri de Toulouse-Lautrec.
Devant les clichés intimistes de femmes d’Araki, on revoit la fascination pour l’univers féminin d’Henri de Toulouse-Lautrec, sensible, élégant et profondément humain. Les Danseurs de Tango de Moriyama évoquent ainsi immanquablement le goût du spectacle et l’esthétique dans l’oeuvre « Marcelle Lender dansant le boléro » – 1899.

Lieu de création et de partage

L’aile Est du château abrite un étage intégralement dédié à l’art. Cet immense grenier abandonné de 350 mètres carré a été transformé afin de répondre aux exigences de conservation et de présentation des œuvres d’art.

Une première salle accueillera des œuvres originales d’Henri de Toulouse-Lautrec, prêts de mécènes. A la suite de l’espace de médiation, délimitée par de grandes verrières d’atelier, s’ouvre une galerie baignée de lumière de trente mètres de longueur, elle accueillera des artistes contemporains durant des expositions temporaires.

En savoir plus
Lieu de création

Le Château Malromé

Un Bordeaux supérieur à la hauteur de la notoriété historique du château

Actualités

Un futur centre d'art et d'echanges culturels

LES CHANTRES DE SAINT-HILAIRES & ACCADEMIA D’ARCADIA

Le Château Malromé labelisé Maison des illustres

Actualités

Un futur centre d'art et d'echanges culturels

LES CHANTRES DE SAINT-HILAIRES & ACCADEMIA D’ARCADIA

Le Château Malromé labelisé Maison des illustres

0103

Le Château Malromé invite des artistes en résonance avec l’univers et les thèmes universels d’Henri de Toulouse‑Lautrec. La première exposition met ainsi à l’honneur Nobuyoshi Araki et Daido Moriyama, deux emblèmes de la photographie japonaise contemporaine. Ils portent sur l’humanité un regard à la fois tendre et empreint d’obscurité. Cette exposition inaugurale s’attache ainsi à mettre au jour d’intimes coïncidences, pour offrir un point de vue double sur le monde d’aujourd’hui, et en particulier sur le Japon contemporain.

À l’occasion des 450 ans des naissances des compositeurs Claudio Monteverdi et Nicolas Formé, les Chantres de Saint-Hilaire (Sauternes) s’associent à l’Accademia d’Arcadia (Milan) pour un tournoi musical amical entre la France et l’Italie, le 26 août à 21h.
L’acoustique de la scène d’été du Château Malromé accueille ce tournoi musical, un arbitre, un maître du jeu et deux ensembles d’une dizaine de musiciens et chanteurs.

Réservations :

Directement au Château au 06.80.28.04.31  / Ticketmaster.fr / Leclerc de Langon

Le Château Malromé a rejoint le cercle prestigieux des « Maisons des Illustres » en 2016. Le label « Maisons des Illustres » permet d’identifier les lieux dont la vocation est de conserver et transmettre la mémoire de personnalités culturelles, artistiques qui les ont habités. Le label est attribué aux maisons qui ouvrent leurs portes aux visiteurs plus de quarante jours par an et qui garantissent un programme culturel de qualité : authenticité et originalité du contenu muséographique, organisation régulière de manifestations culturelles, accompagnement de visites adaptées à tous.