FR - EN - CH - JP

Le Château Malromé se situe dans la région de l'Entre Deux Mers. En réalité, elle se trouve entre deux rivières : la Dordogne et la Garonne. Malromé est construit dans une cuvette de verdure sur la commune de Saint-André-du-Bois. Un berceau vallonné entouré de champs, bois et vignes. Il est entouré de nombreux Grands Châteaux dont le Château Yquem.

Le Château Malromé fait partie des joyaux historiques de la Gironde. Les premières traces du château et de son vignoble remontent au XVIème siècle avec la construction de la
« maison noble de Taste » par Etienne de Rostéguy de Lancre, membre du parlement de Bordeaux, seigneur de Saint-Macaire et de Rauzan.

Vers 1780 le château est cédé à Catherine de Forcade, veuve du Baron de Malromé, qui rebaptise le château à la mémoire de son époux.

En 1847, le château est transmis à Jean de Forcade, président du Conseil d’Etat sous Napoléon III, et à son demi-frère, le Maréchal de Saint-Arnaud, gouverneur de Paris et ministre de la Guerre. Tous deux feront restaurer le château « d’après Viollet-le-Duc », dans un style néo-renaissance.

En 1883, la Comtesse Adèle de Toulouse Lautrec fit l’acquisition du domaine, attirée par la proximité de Verdelais, haut lieu de pèlerinage. L’architecture du château présente un corps de logis marqué en son centre par une imposante tour rectangulaire. Il est flanqué de deux tours rondes à ses extrémités. Trois ailes dont deux de communs en retour d’équerre ferment entièrement la cour. Le château, d'une superficie de 2800m2, s’inscrit dans un vaste parc planté au XIXe siècle.